My Slow Life http://www.myslowlife.fr Ou comment réduire son empreinte écologique Fri, 16 Nov 2018 12:24:17 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.8 113164409 Le Be Save, ou comment organiser ses repas ? http://www.myslowlife.fr/2018/11/16/le-be-save-ou-comment-organiser-ses-repas/ http://www.myslowlife.fr/2018/11/16/le-be-save-ou-comment-organiser-ses-repas/#respond Fri, 16 Nov 2018 12:18:37 +0000 http://www.myslowlife.fr/?p=2992 Il y a quelques mois, j’ai été contactée par la société Guy Demarle pour tester leur appareil de mise sous vide : le Be Save. Je dois avouer que j’ai toujours eu dans un coin de ma tête cette solution de conservation mais n’avait trouvé jusqu’à présent que de la conservation sous vide en sachets plastique donc pas zéro déchet du tout… Le Be Save Il s’agit d’un appareil de mise sous vide. Cela veut dire que l’air contenu dans les récipients où vous placez vos denrées est aspiré pour que les aliments soient totalement préservés (de l’oxydation par exemple). Cette technique de conservation permet de conserver les aliments jusqu’à 5 fois plus longtemps que dans un schéma classique où vous mettez les denrées dans un récipient simple au réfrigérateur. Elle ne dénature pas non plus les aliments en conservant les vitamines 🙂 Guy Demarle a rédigé un article complet sur le sujet où vous pouvez également retrouver un tableau de conservation ! L’avantage du Be Save est qu’il est fabriqué en France et qu’il a été conçu pour être utilisé avec des récipients en verre. C’est une réelle avancée car généralement dans ce type de procédé, les machines sont couplées à des sachets en plastique qui finissent dans nos poubelles 🙂 Cet appareil entre donc tout à fait dans une dynamique anti-gaspi et zéro déchet 🙂   Comment utiliser le Be Save ? Sur le site de Guy Demarle, on retrouve différents lots comportant l’appareil et les contenants. Pour ma part, j’ai reçu l’Offre Complète comprenant 3 récipients rectangulaires avec couvercles, 1 récipient lunchbox (il dispose de clips pour refermer le contenant une fois le repas terminé) avec le sac isotherme et un pain de glace, 2 récipients ronds, 3 couvercles ronds universels, 1 pichet et 2 bouchons pour les bouteilles de vin. J’ai une forte préférence pour les contenants rectangulaires qui sont profonds et permettent de placer des quantités généreuses. Le pichet quant à lui je l’utilise pour mes jus. Je passe mes fruits & légumes à l’extracteur puis je remplis le pichet et fais le vide d’air (attention à ne pas trop le remplir car une fois j’ai bien failli faire tout remonter par la valve car la mousse du jus remontait au fur et à mesure du vide-d’air 🙂 ). Pour faire le vide d’air, il faut utiliser la pompe qui via une valve sur le couvercle du récipient, aspire l’air qui s’y trouve. Je vous mets ici une vidéo pour que vous puissiez bien visualiser : Inutile de dire que c’est super rapide et l’appareil n’est pas très gros donc il prend peu de place. Ici je l’ai toujours à porter de mains et dans ma future cuisine, nul doute qu’il sera en permanence sur le plan de travail. En fouillant sur YouTube j’ai aussi pu trouver que l’on peut utiliser le Be Save avec d’autres contenants que ceux fournis. Bon déjà il y a 3 couvercles universels mais on peut aussi utiliser des bocaux à joints ou des conserves classique comme on en trouve au rayon des magasins. Il suffit de mettre ces bocaux dans un récipients Be Save et on peut faire le vide d’air. D’autres l’utilisent pour accéder les marinades des aliments ou encore pour faire lever les pâtes à pizza ou à pain 🙂   Avec cet appareil, je suis libre de m’organiser de deux manières différentes. Selon les semaines je suis plus ou moins chargée le soir lorsque je rentre du travail et je n’ai pas forcément le temps de cuisiner en semaine ou alors j’ai très peu de temps. Je vais donc vous partager les deux organisations que le Be Save me permet de mettre en place 🙂   Je n’ai pas le temps de cuisiner en semaine… Le dimanche, c’est un peu le jour charnière dans ma semaine, c’est le jour où je sais à peu près comment va se dérouler ma semaine car s’il est mal organisé, toute la semaine le sera ! Pour entrer dans le vif du sujet, lorsque je sais que je n’aurais pas du tout le temps de cuisiner le soir, il me faut anticiper pour éviter la dérive (restau ou plats « préparés » je mets des guillemets car en général cela se résume à des raviolis frais pris soit au marché soit en barquette au rayon frais :/) je cuisine donc une partie des plats le dimanche. Mais une fois que la popote est faite, il faut la conserver et veiller à ce que les préparations ne périment pas. Vous allez certainement me dire : hop au congélateur et on en parle plus. Oui mais, dans mon appartement je n’ai pas de congélateur… et je n’ai pas la place d’en avoir un… Et quant à celui qui est dans l’appartement de Z’hom et bien le matin on ne pense pas forcément à sortir le plat pour qu’il se décongèle tranquillement la journée et le micro-ondes utilisés en urgence pour décongeler, je suis pas fan… Donc pour nous la conservation sous vide est impeccable comme méthode. Ça nous permet de préparer nos repas en avance et de les mettre au frais tout simplement, comme ça quand on rentre on peut repasser au four au à la casserole pour faire réchauffer (oui le micro-ondes et moi, on est pas trop copain, je n’en ai d’ailleurs pas chez moi…). Je suis aussi assez friande de crudités comme les carottes râpées ou le céleri rémoulade, du coup j’en fais une bonne quantité le dimanche et je peux en manger toute la semaine. Il me suffit simplement de refaire le vide à chaque fois que je me sers.   J’ai peu de temps le soir pour cuisiner… Le dimanche, par beau temps, pluie, vent ou neige, je vais au marché le matin pour y retrouver mes petits producteurs adorés et me fournir en bons produits pour les repas de la semaine 🙂 Nous avons pris l’habitude d’élaborer nos menus chaque samedi afin de n’acheter que le nécessaire, si cela vous intéresse je vous partagerai notre organisation dans un autre article. Du coup nous rentrons des courses avec beaucoup de fruits et légumes et si je sais que j’aurais peu de temps pour cuisiner les soirs de semaine, je pré-découpe tous mes légumes. Le soir venu je n’ai plus qu’à « jeter dans la poêle » ce que nous comptons manger 🙂 C’est un gain de temps énorme et de plus, comme nous faisons les courses pour 1 semaine, cela évite les pertes…   En conclusion, après des mois d’utilisation, je suis totalement conquise. Il m’arrivait de perdre des aliments parce qu’ils ne tenaient pas (comme les carottes râpées) et cela ne m’est plus arrivé depuis. J’ai aussi pu tester cette technique sur les fruits cet été et encore une fois, j’ai été convaincue : j’ai pu conserver des fraises intactes pendant 6 jours et des myrtilles pendant presque 15 jours… Lorsque je pré-découpe les légumes, je peux les conserver jusqu’à 10 jours. Légumes J+5 après leur découpe Même constat pour le vin… Lorsque l’on ouvre une bouteille, elle nous fait plusieurs jours à 2, du coup la conservation est idéale lorsque le vide d’air est fait, le vin ne « tourne » pas. Idem pour le vin que j’utilise en cuisine, il peut rester au frais pendant plus de 10 jours sans bouger… Je conserve aussi plus longtemps les gâteaux, le pain ou encore les viennoiseries achetées la veille… Mon seul regret est d’être limitée pour le moment en terme de place et de contenants, car j’aurais tellement de choses que je pourrais mettre sous vide si j’avais un plus grand réfrigérateur (en été) 🙂 Maintenant que les températures ont baissé et que j’ai réouvert mon « frigo sur balcon », je pense me racheter quelques contenants afin de pousser encore plus loin la démarche de conservation notamment pour les portions de verdure de mes lapines 🙂 C’est donc une affaire à suivre !   Cet appareil est certes un investissement mais comme tout bon appareil, il se rentabilise avec le temps. A chaque fois que je parle d’un appareil, qu’il coûte 200€ ou 1200€, on me dit « c’est cher », non tout dépend de l’utilisation que vous en faite. Par exemple le Thermomix chez ma maman a été rentabilisé en 1 année, et elle l’avait payé plein tarif. Moi je l’ai pris en occasion et il fonctionne plusieurs fois par semaine car je fais tout maison et sans avoir beaucoup de temps… C’est autant de choses que je n’achète pas (compotes, pâtes à tarte, pâte à pizza, confitures, beurre d’oléagineux…). Aussi, je rajouterai que les contenants du Be Save ont été réalisés en verre borosilicate, il résiste à des températures qui égalent les 500° et peut supporter des chocs thermiques jusqu’à 120°. Ils sont super résistants. A vrai dire, cela m’a bluffé lorsque je les ai reçu car les tup en verre que j’utilise habituellement sont extrêmement fin… Enfin, pour ceux qui seraient tentés, il y a des promotions de fin d’année sur le site Guy Demarle, vous pourrez y retrouver les packs ainsi que les contenants ou la machine vendus seuls 🙂   Cet article est sponsorisé. Cela veut dire que je suis payée pour le temps que j’ai passé à tester le produit et à rédiger cet article. Cela ne veut PAS dire que je suis payée pour en parler positivement. Mon avis m’est propre. Et je ne touche pas de pourcentage si vous décidez de vous procurer l’appareil.

L’article Le Be Save, ou comment organiser ses repas ? est apparu en premier sur My Slow Life.

]]>
http://www.myslowlife.fr/2018/11/16/le-be-save-ou-comment-organiser-ses-repas/feed/ 0 2992
J’ai adopté un chiot, quid du zéro déchet ? http://www.myslowlife.fr/2018/10/17/chien-zero-dechet/ http://www.myslowlife.fr/2018/10/17/chien-zero-dechet/#comments Wed, 17 Oct 2018 07:40:20 +0000 http://www.myslowlife.fr/?p=2975 Depuis quelques semaines, la petite Ookie a rejoint notre quotidien et notre famille de poilus. Le zéro déchet avec un chien n’est pas toujours évident et lorsque l’on vit en appartement, encore moins ! Je vous partage ici les quelques astuces que nous avons mises en place 🙂 L’apprentissage Lorsqu’un chien est petit, c’est le moment où il est (comme un enfant) une éponge qui absorbe tout ce qu’on luit dit, on peut donc aisément lui apprendre des gestes simples pour améliorer le quotidien. Pour vous donner un exemple, en dehors de lorsque nous sommes en pleine ville, Ookie n’est jamais en laisse. Dès toute petite on lui a appris et on lui apprend encore à revenir vers nous lorsque c’est nécessaire, à s’asseoir ou se coucher puis à attendre sans bouger si nous avons un chemin à traverser ou si un coureur, un cycliste passe à côté de nous. Pour l’apprentissage, il peut être confortable d’utiliser des friandises ! On en trouve de toutes sortes mais attention, au même titre que la nourriture pour humain, j’ai pu remarquer que certaines récompenses étaient remplies de cochonneries… C’est pourquoi j’ai préféré m’orienter vers des friandises naturelles, elles ne sont pas toujours vendues sans emballage mais au moins elles ne sont pas nocives. Vous avez aussi la possibilité de les confectionner vous-même ! Je vous partagerai prochainement quelques recettes dès qu’elles seront testées et approuvées par Ookie ainsi que quelques bonnes adresses pour en acheter des toutes prêtes 🙂   La gestion des pipis en intérieur Oui il s’agit d’un vrai sujet ! Car dans votre vie antérieure au zéro déchet, votre premier réflexe en cas de pipi sur le sol aurait été de tendre la main vers le rouleau d’essuie-tout jetable ! Mais comment faire lorsque l’on a pas d’essuie-tout ni de poubelle ? Et bien on prévoit un stock de chiffons lavables 🙂 J’ai opté pour des micro-fibres qui absorbent super bien, et une bassine, le tout est toujours à portée de mains et lorsque je nettoie les tapis de Ookie, les lingettes lavables passent en machine avec ! D’ailleurs j’ai pu remarquer qu’à 40 degrés,l’odeur de pipi persistait sur les tissu mais qu’elle disparaît à 60 degrés. J’ai aussi toujours sur le balcon un seau et un balai-serpillière avec de l’eau et du vinaigre pour finaliser le nettoyage de la zone où le pipi a eu lieu 🙂 En cas de vomis, ou de caca impromptus, du papier WC sera aussi bien pratique et vous pourrez les faire partir dans les toilettes.   La gestion des excréments La grosse différence entre le fait de vivre en maison avec jardin et le fait de vivre en appartement sans un petit carré de pelouse réside dans le fait que le « traitements des excréments » n’est pas le même ! A la maison, vous pouvez mettre en place un compost dédié uniquement aux excréments de chats et de chiens. On ne met pas de déjections d’animaux carnivores dans le composteur qui sert au potager car il peuvent véhiculer des bactéries comme l’Escherichia Coli. Ce compost pourra vous servir par la suite pour l’entretien de vos plantes de  jardin. Si comme nous vous êtes en appartement, il vous faut vous munir de sacs à crottes par respect pour vos voisins si vous avez accès à des pelouses communes et pour les citoyens qui n’ont pas envie de repartir avec un souvenir de votre toutou sous leurs chaussures… Les sacs à excréments se trouvent facilement sur des sites comme Zooplus et en version biodégradables 🙂   Les jeux Les toutous aiment jouer, c’est bien connu ! Là aussi il existe une multitude d’objets en plastique majoritairement ! Le mieux pour que votre chien puisse jouer est de vous orienter vers des jouets durables. La marque Kong propose de nombreux articles en caoutchouc KONG naturel ce qui leur assure résistance et durabilité 🙂 Ookie en a plusieurs et elle les adore (surtout lorsqu’ils sont fourrés ou renferment des friandises 😀 ). Pour les jeux de balles, je ne peux que vous recommander d’utiliser de vieilles balles de tennis, celles-ci sont très résistantes ! On a testé des balles de tennis « spéciale chien » que l’on nous a offertes, elles n’ont pas tenu 10 minutes… Et pour les doudous, il va falloir apprendre à coudre car les chiens ont vite fait de découdre ou percer des trous dans leurs peluches 😀   J’espère que ces premières astuces pourront vous aider ! Et si vous en avez d’autres à partager, on se retrouve sur Facebook 😀  

L’article J’ai adopté un chiot, quid du zéro déchet ? est apparu en premier sur My Slow Life.

]]>
http://www.myslowlife.fr/2018/10/17/chien-zero-dechet/feed/ 1 2975
Ma famille de poilus http://www.myslowlife.fr/2018/10/09/ma-famille-de-poilus-astuces-zero-dechet/ http://www.myslowlife.fr/2018/10/09/ma-famille-de-poilus-astuces-zero-dechet/#comments Tue, 09 Oct 2018 21:56:16 +0000 http://www.myslowlife.fr/?p=2972 Je vous en parlais dans le dernier article, j’ai envie de lancer une catégorie dédiée aux animaux sur le blog. J’ai aujourd’hui une grande famille de poilus et trouver des solutions naturelles et zéro déchet n’est pas toujours évident ! Mais avant de vous partager mes astuces au quotidien, c’est parti pour une petite présentation de ma famille 🙂   Goldie, petite minette de 7 ans Depuis 7 ans maintenant, j’ai récupéré Goldie dans la rue, elle n’était qu’un bébé et je l’ai nourrit au biberon jusqu’à ce qu’elle soit sevrée 🙂 Goldie fait partie de ces chats que l’on peut difficilement approcher mais qui parfois nous surprenne en venant s’installer sur nos genoux 🙂   Venus & Vera, pinettes d’un an et demi Elles sont arrivées à la maison en mai 2017 après avoir été trouvées dans un parc avec 3 autres pinettes et pinou. Les filles ne sont pas très actives, elles restent dans leur parc et n’osent jamais s’aventurer en dehors de leur espace. Elles ne sont pas spécialement câlines non plus mais je les aimes tellement mes flouffy d’amour 😀   Ookie, petite chienne de 3 mois et demi La dernière arrivée ! C’est au mois d’août que j’ai accueilli cette jolie Berger Australien dans ma vie ! Les débuts n’ont pas été de tout repos mais maintenant que nous avons trouvé nos marques, ce n’est [presque] que du bonheur ! J’ai fait le choix d’adopter Ookie dans un élevage, ce qui m’a valu quelques critiques sur les réseaux sociaux. Mais comme je l’ai indiqué, prendre un chien en refuge, ce n’est pas comme prendre un chat en refuge. Les chiens ont en général un passif non connu, il ne sont pas forcément jeune et il faut du temps, beaucoup de temps pour leur apprendre / ré-apprendre les bons codes canins pour qu’ils soient bien dans leurs patounes… Avec Goldie qui est très intolérante et mes 2 lapines, il était inenvisageable de prendre un chien qui auraient pu les mettre en danger.   Maintenant que je vous aie présenté mes 4 filles, j’aurais l’occasion de vous partager ce que je fais au quotidien pour respecter mes convictions sans leur imposer mon mode de vie. C’est important de le préciser car le zéro déchet est mon mode de vie, pas le leur, donc en aucun cas je ne prends le risque de nuire à leur santé en voulant à tout prix éviter des emballages. C’est un peu comme quand on a un certain mode de vie et que l’on impose celui-ci à ses animaux (un bon exemple : les croquettes végétales pour chiens et chats alors que ces animaux sont carnivores de nature…).   En attendant et si vous avez des astuces ou que vous souhaitez échanger sur le sujet des animaux et du naturel / zéro déchet, j’ai ouvert ce groupe sur Facebook et il ne tient qu’à nous de le faire grandir !!

L’article Ma famille de poilus est apparu en premier sur My Slow Life.

]]>
http://www.myslowlife.fr/2018/10/09/ma-famille-de-poilus-astuces-zero-dechet/feed/ 4 2972
Moment entre nous n°2 http://www.myslowlife.fr/2018/09/17/discussion-zero-dechet-n2-2/ http://www.myslowlife.fr/2018/09/17/discussion-zero-dechet-n2-2/#comments Mon, 17 Sep 2018 13:37:54 +0000 http://www.myslowlife.fr/?p=2957 La rentrée est passée, les vacances sont bel et bien terminées et il est temps de reprendre le rythme et donc les articles sur le blog ! Je ne vous garantie pas de publier un article par semaine désormais, ma vie a quelques peu changé et j’ai bien l’intention de profiter de mes petits bonheurs du quotidien 🙂 Depuis le mois d’avril je n’ai plus donné signe de vie sur le blog, j’ai été peu active sur Facebook mais j’ai publié régulièrement sur Instagram 🙂 C’est vraiment un canal que j’apprécie car simple et convivial – même si l’on est parfois confronté à quelques c** mais que vous voulez-vous, il y en a partout ! Pour tout vous dire, mi mai on m’a découvert deux masses importantes aux ovaires et ce à la suite de grosses douleurs post-ovulation. Après différents examens, le diagnostic a montré qu’il s’agissait de deux tumeurs « bordeline ». Borderline kézaco ? Je ne connaissais pas du tout ce terme, pour moi il existait bénin ou malin mais pas un entre-deux et pourtant c’est bien le cas et c’est ce que l’on nomme borderline. Cela veut dire que les cellules n’ont pas encore dégénéré en cancer mais sont en train de le devenir. J’ai donc subi une première intervention en urgence au mois de juin pour enlever les deux masses puis une seconde début août pour retirer une partie située dans le ventre – celle-ci étant propice au développement de cellules cancéreuses. Toute cette période a été puissante en terme de stress et d’émotion puisqu’au tout début, il était question de me retirer au moins un ovaire si ce n’est les deux ce qui vous l’imaginez aurait eu de lourdes conséquences pour mon avenir… A 28 ans, je ne prévoyais pas de devenir mère, aujourd’hui mon opinion a quelque peu changé… Finalement cette histoire se termine bien car j’ai été prise en charge à temps. Il me reste encore quelques examens à passer et je vais être sous surveillance tous les six mois mais au moins je suis bien suivie 🙂 Je parlais aussi de fortes émotions puisqu’un z’hom est entré dans ma vie… Il m’a accompagné durant toute cette épreuve et il faut bien reconnaître que cette étape de ma vie aurait pu être beaucoup plus compliquée à vivre s’il n’avait pas été là ! Puis fin août, j’ai adopté une nouvelle fifille : Ookie, un Berger Australien 😀 Bon c’est un petit diablotin, je peste très souvent contre elle, je lui dis que je vais l’emmener à la SPA si elle continue de faire autant de bêtises mais vous me connaissez, jamais je ne serai capable d’une telle chose ! Vous comprenez donc qu’avec tout ceci, je n’ai qu’une envie c’est de vivre chaque instant à fond. Ceci dit, j’en parlais sur Instagram, je pense vous proposer très prochainement des articles liées à mes poilus avec une catégorie dédiée ! Il ne sera pas question que de zéro déchet parce que ce n’est pas toujours simple avec les animaux mais je vous parlerai de bien-être et de naturel ça c’est sûr 🙂 Des articles sympa sont aussi en prévision sur des produits que j’ai pu tester récemment et puis toujours des petits articles sur mes bons plans du quotidien (recettes…) ou encore très bientôt un retour sur ma première année « à la campagne » 😀 Je vous dis donc à très vite, prenez soin de vous et de vos proches !

L’article Moment entre nous n°2 est apparu en premier sur My Slow Life.

]]>
http://www.myslowlife.fr/2018/09/17/discussion-zero-dechet-n2-2/feed/ 2 2957
Réaliser une boisson authentique : le kefir de fruits http://www.myslowlife.fr/2018/04/25/boisson-au-kefir-de-fruits/ http://www.myslowlife.fr/2018/04/25/boisson-au-kefir-de-fruits/#comments Tue, 24 Apr 2018 22:28:41 +0000 http://www.myslowlife.fr/?p=2920 C’est une boisson que j’ai découvert il y a un an environ et dont je ne me lasse pas ! Elle est réalisée depuis des centaines d’années et est très appréciée pour ses vertus sur le système digestif entre autres. Suite à vos questions et à votre engouement sur Instagram la dernière fois que je vous ai partagé mon mélange avec de l’ananas, je me suis dis qu’il serait sympa de vous proposer un article sur le sujet 🙂 Pour la petite histoire, le kefir de fruits serait originaire de pays comme le Tibet ou encore le Japon. Il s’agit d’un mélange de levures et de bactéries. Au contact du sucre les grains de kefir fermentent et libèrent de l’acidité et du gaz, ce qui permet de produire une boisson gazeuse aux multiples bienfaits. Voici un petit exemple des propriétés qu’apporte la consommation de boissons à base de kefir : Il permet de faciliter la digestion et a une action detox sur les intestins ; Il améliore le grain de peau en réduisant l’acné et l’eczéma ; Il aide à régulariser les menstruations ; Il renforce le système immunitaire et apporte de la vitalité… Et maintenant, passons à la pratique !   Recette de base de la boisson de kefir de fruits Cette recette est fortement recommandée pour garantir le résultat de la fermentation, pour la réaliser, il vous faut : 20 grammes de grains de kefir (environ 2 cuillères à soupe) ; 20 grammes de sucre en poudre (environ 2 cuillères à soupe) ; 1 petit citron ou 1 demi citron jaune coupé en rondelles – je retire toujours la peau car je trouve qu’elle donne de l’amertume à la boisson, ce dont je ne suis pas fan ; 2 figues sèches ou éventuellement 2 ou 3 dattes ; 1 litre d’eau – j’utilise de l’eau filtrée afin de garantir que les grains ne soient pas abîmés par une eau trop brute. Ensuite il y a plusieurs méthodes pour cette première fermentation aussi appelée F1. Soit vous souhaitez que la boisson soit bien pétillante soit vous préférez qu’elle soit plus douce et donc avec moins de gaz. Dans un bocal en verre, ajoutez tous les ingrédients puis mélangez avec une cuillère en bois – évitez au maximum le métal ou privilégiez l’acier inoxydable. Pour que cela pétille bien vous pouvez fermer votre bocal avec le couvercle , sinon mettez un linge avec un élastique pour fermer et éviter que des petites bêtes s’invitent dans votre préparation. Rangez votre bocal dans un placard pour que la boisson soit à l’abri de la lumière. Pendant plusieurs heures ou jours selon la chaleur extérieure, vous allez constater que les grains réalisent un balai : ils montent et descendent de manière vertical : la fermentation est en cours 🙂 Lorsque les figues remontent – sous 48h en hiver ou 24h en été par exemple – il est temps de filtrer votre première fermentation. A l’aide d’une passoire (à nouveau évitez le métal), filtrez votre boisson et réservez le liquide dans une bouteille en verre de type limonade. Vous pouvez rincer succinctement les grains et soit relancer une fermentation soit les mettre dans un petit bocal avec du sucre et de l’eau puis au frigo pour les mettre au repos. Pour cette deuxième option, pensez à changer l’eau (et donc à remettre du sucre) fréquemment. Vous pouvez conserver les figues et les morceaux de citron au congélateur jusqu’à en avoir assez pour réaliser de la confiture 🙂 Enfin vous pouvez consommer votre boisson de kefir telle quelle ou bien lancer une deuxième fermentation (F2). Cette fois-ci sans les grains et vous pouvez y ajouter tout ce que vous souhaitez : Du jus de fruits (ananas, orange…) Des fruits secs ; Des plantes et fleurs séchés ; Des morceaux de gingembre… Attention pour la F2, plus vous ajoutez des ingrédients sucrés comme le jus d’ananas et plus cela peut devenir explosif ! Pensez à dégazer légèrement et toujours avec précaution plusieurs fois par jour, cela vous évitera de repeindre plafond et murs 😀 A gauche une F2 avec du jus d’oranges – A droite un F1 avec la recette traditionnelle du kefir Pour la consommation, commencez par un petit verre par jour afin de vérifier que vous tolérez bien cette boisson et si c’est le cas, augmentez votre dose progressivement. Concernant les durées de conservation, il est dit un peu tout, alors voici ce que j’ai pu constater : La fermentation 1 lorsqu’elle dure trop longtemps – si vous oubliez votre boisson au fond du placard par exemple – peut devenir laxative La fermentation 1 après filtration ou la fermentation 2 peuvent se conserver plusieurs semaines à température ambiante ou dans la porte du réfrigérateur – sachez seulement que ce dernier limite la fermentation et donc votre boisson perdra en bulles.   Comment trouver des grains et plein d’informations ? J’ai découvert ce groupe il y a également un an et le nombre de partages est très important, c’est une vraie mine d’or ! Les administrateurs ont également mis en place une liste des membres qui donnent des grains. Oui car les grains de kefir se donnent et ne se vendent pas !! Donc pour en savoir plus et découvrir d’autres merveilles de la nature comme le kefir de lait ou le Kombucha, rendez-vous sur : Kefir, Kombucha et Jun, partageons tous ensemble…   Voila donc une jolie façon de réaliser soit-même une boisson naturelle et zéro déchet ! Prochainement j’essaierai de faire du pain avec un levain à base de kefir, ce sera l’occasion de vous parler un peu plus de ce que vous pouvez réaliser avec du kefir de fruits 🙂    

L’article Réaliser une boisson authentique : le kefir de fruits est apparu en premier sur My Slow Life.

]]>
http://www.myslowlife.fr/2018/04/25/boisson-au-kefir-de-fruits/feed/ 4 2920